Blog

4 avantages distinctifs de l’acupuncture vétérinaire

Affiché par sur Oct 1, 2014 dans Blog | 0 commentaires

Si vous ignorez encore les avantages de l’acupuncture vétérinaire, voici quatre arguments parmi tant d’autres de nature à attirer votre attention et vous emmener à vous y intéresser davantage.   Une médecine qui est connue pour son absence de douleur Contrairement aux autres formes de soins qui peuvent présenter les douleurs dans leur traitement, l’acupuncture est connue par son absence de douleur. Les soins chirurgicaux sont impossibles à réaliser en l’absence d’anesthésie. Les soins oraux peuvent provoquer de l’amertume chez le patient. Mais, l’acupuncture est moins douloureuse pour cinq raisons : Elle attaque les zones douloureuses en faisant disparaitre cette douleur Elle provoque l’effet d’un soulagement et non d’une douleur supplémentaire Elle élimine les toxines qui sont responsables de la douleur dans le sang de l’animal Les aiguilles stimulent les nerfs en atténuant l’aggravation de la maladie Le traitement peut provoquer l’effet de somnolence pour faire partir la douleur La polyvalence de soin est un bienfait remarquable :C Cette médecine chinoise doit également son succès à la polyvalence de soin qui l’anime. Les animaux sont victimes des maladies qui se présentent sous plusieurs ordres. Certaines des maladies sont externes à l’épiderme tandis que d’autres maladies relèvent du fonctionnement interne de l’organisme. Le médecin vétérinaire peut utiliser cette méthode dans plusieurs cas qui lui seront présentés : Les soins pour les animaux atteints par la paralysie Le traitement des infections pulmonaires, allergiques ou musculaires La prise en charge des pathologies neuromusculaires Le traitement des maladies de la peau Le redressement pour des cas liés à la fracture et à l’entorse Cette médecine produit les effets physiologiques intenses De nos jours, même les acupuncteurs les plus célèbres ne peuvent dénombrer les bienfaits de cette médecine en matière de soin. Concernant tout simplement les effets physiologiques qui sont observés, cette médecine permet de rendre l’animal malade plus robuste et plus tranquille. Un tel résultat est obtenu à cause de la stimulation des nerfs par ce soin.  L’absence des effets secondaires Ce n’est pas le recours à un type de soin qui est détesté pour les animaux, mais c’est la présence d’effets secondaires rattachés à ces soins. Même si la méthode est impeccable, les propriétaires des animaux préfèrent éviter une médecine qui laisse apparaître les effets névralgiques après le traitement. L’acupuncture vous met à l’abri de tels inconvénients. L’acupuncture vétérinaire est une médecine traditionnelle dont les bienfaits sont nombreux pour les animaux. Son mode de traitement est caractérisé par l’absence de douleur et des effets secondaires. consulter Clinique Vétérinaire 440 Inc pour en savoir plus....

Lire plus

Le choix de la nourriture pour chien

Affiché par sur Sep 8, 2014 dans Blog | 0 commentaires

Le point commun entre tous les êtres vivants indépendamment de leur nature est l’alimentation. Elle varie également d’un animal à l’autre. Cet article vous en dit plus sur la nourriture pour chien. Les types de repas Tout comme l’homme, l’animal a besoin de trois à quatre repas par jour et avec une composition variée. Dans ce sillage, il existe des aliments spécifiques pour vos animaux de compagnie avec des caractéristiques et des apports nutritifs bien divers. Optez pour une alimentation équilibrée en tenant compte des besoins et des exigences de votre bête. Qui prescrit le type d’alimentation ? Un tour chez votre vétérinaire et vous aurez le profil idéal en matière d’alimentation de votre animal. Sachez que les repas basiques n’ont pas les mêmes apports nutritifs que les aliments acides. Seul ce spécialiste pourra donc vous orienter sur ce qui est meilleur pour votre animal et ceci uniquement après des examens dument réaliser. Le bien fait de l’alimentation pour chien Lorsque celle-ci est bien composée, elle entraîne plusieurs avantages dont les principaux sont: Une bonne santé : bien que certaines personnes ne le connaissent pas, une alimentation équilibrée remplace les produits médicamenteux, car elle apporte les compléments nutritifs dont l’animal a besoin pour sa croissance et son développement sur tous les plans. Un tonus musculaire particulier : lorsque les repas sont bien choisis et servis dans les temps, votre animal gagne en poids, mais aussi en masse musculaire. Il devient plus imposant avec sa carrure. Une complicité entre l’animal et le propriétaire : plus ce dernier est jovial, plus il fera attention aux moindres faits et gestes de son maître. Où trouver une nourriture adapté à son chien ? Celle-ci est disponible dans plusieurs endroits, cependant, pour trouver une bonne qualité, rendez-vous : Chez le vétérinaire : Chez le vétérinaire : ce dernier en plus de procurer des soins à vos animaux de compagnie, dispose de certains aliments dont la consommation est excellente pour leur santé. En cas d’urgence, vous pouvez vous rendre dans ces structures. Dans les pharmacies : certains produits alimentaires peuvent être aussi commercialisés dans ce type de structure. Dans les supermarchés : lieu de commercialisation par excellence des biens, vous allez y retrouver une panoplie de produits alimentaires pour votre chien. Avec une nourriture appropriée pour votre chien, contribuer à créer une synergie et une symbiose particulière entre l’animal et vous. Vous possédez à présent le secret de la bonne santé et de la vitalité de votre chien. Mettez-le en pratique...

Lire plus

Les animaux aussi peuvent être touchés par la diarrhée

Affiché par sur Aug 15, 2014 dans Blog | 0 commentaires

Contrairement à la croyance populaire, la diarrhée est une maladie qui ne frappe pas seulement les êtres humains. En effet, les animaux peuvent aussi développer cette maladie s’ils sont exposés à un environnement qui n’est pas favorable. Quand les premiers symptômes commencent à se manifester, il est important d’aller consulter un vétérinaire directement pour limiter les dégâts et freiner le développement de la maladie. Le type de diarrhée qu’a contracté votre chien Les diarrhées ont souvent la même apparence, mais ne sont pas toutes les mêmes. En effet, on distingue deux types de diarrhée bien précise. La diarrhée aigüe : Qui est une infection qui ne dure que quelques jours et frappe principalement les animaux domestiques suite à l’ingestion d’un aliment sale que ce dernier aurait consommé à l’extérieur de la maison. La diarrhée chronique : comme son nom l’indique, si rien n’est fait, cette diarrhée peut durer vraiment longtemps et complètement paralyser votre chien. Elle est souvent accompagnée de sang dans les excréments de votre animal et est la plus dangereuse des deux diarrhées. Origines de l’infection En dehors d’un élément qu’il aurait ingéré, il reste très peu de probabilités que votre animal ait contracté la diarrhée par un autre moyen. Ainsi, pour prévenir cette maladie, le meilleur moyen est de connaître la manière dont elle se contracte la plupart du temps. Souvent, la diarrhée aigüe peut être une réaction à un changement que vous avez effectué dans l’alimentation de votre chien. Si l’organisme de ce dernier était habitué à consommer des produits solides et que vous vous mettez à lui servir constamment de la soupe, il se peut qu’il ne réagisse pas convenablement à cela. Si vous ne contrôlez pas la quantité d’aliments que votre chien consomme, une indigestion gastrique peut se développer chez dernier et provoquer une diarrhée. Des aliments qui possèdent une trop grande quantité de glucides ou de protéines peuvent causer la diarrhée chez certains chiens, car ils ont souvent du mal à les digérer correctement. Que faire quand votre chien est infecté Une fois que le mal est fait, en fonction du type de diarrhée dont souffre votre chien, certains gestes peuvent améliorer énormément la situation. Si c’est la diarrhée aigüe, le fait d’imposer une alimentation hydrique pendant un à deux jours, peut soulager votre chien. Une hydratation continue de votre animal de compagnie est importante pour compenser la grande quantité de sel perdue. Ainsi, il est important de faire attention à ce que vous consomme votre chien et à la quantité de nourritures que vous lui donnez, car vous pouvez lui faire plus de mal que de bien en voulant en faire trop.   Pour avoir plus d’infos visitez le site de la Clinique Vétérinaire de...

Lire plus

Votre protection et celle des animaux de compagnie

Affiché par sur Aug 13, 2014 dans Blog | 0 commentaires

La question la plus fréquente que posent les propriétaires des animaux domestiques est celle de savoir si leurs compagnons ne peuvent pas les rendre malades. La réponse à cette question consiste à vous protéger et protéger vos animaux de compagnie. Généralité sur la zoonose Par définition, la zoonose est une maladie des animaux susceptible d’infecter l’être humain par exemple la rage, la tuberculose et la brucellose. Les vétérinaires sont les intermédiaires entre les animaux et les propriétaires de ces derniers et par conséquent, ils constituent une véritable source d’information des maladies zoonotiques. Lorsque ces spécialistes découvrent une zoonose, ils incitent le propriétaire à rencontrer un médecin afin d’éviter la propagation de cette maladie. Quelques exemples de zoonose On distingue entre autres : La peste : elle provient des animaux comme les chats, les lapins, les écureuils, les rongeurs. La bactérie de cette maladie est transmise par les puces, les aérosols et la manipulation des animaux infectés. La tuberculose : elle est également causée par les bactéries. Il existe encore plus d’une vingtaine de maladies transmises à l’homme par les animaux. L’incidence de ces maladies varie avec caractéristiques régionales. Les personnes exposées à la zoonose En général, toute personne en contact avec un animal infecté court le risque d’être contaminé. Les vecteurs de propagation rapide des maladies des animaux aux humains sont en principe les insectes et les rongeurs. Cependant, certaines personnes sont plus exposées à ces maladies que d’autres. On peut citer entre autres : Les bébés et les petits enfants à cause de la mauvaise hygiène, du système immunitaire encore très fragile. Les femmes enceintes à cause du système immunitaire très sensible et les risques fœtales. Les personnes âgées lorsque le système immunitaire est altéré. Les vétérinaires et toute personne dont la profession consiste à manipuler les animaux. Les personnes immunodéprimées comme les patients du VIH/SIDA et de ceux du cancer. Pour plus d’informations sur la zoonose Il existe en général deux grandes sources d’informations pour cette maladie. Les vétérinaires : Il est la source la plus fiable, car il connait en principe l’état de santé de vos animaux. Alors, ils sont disponibles pour tout renseignement concernant la zoonose et les moyens de précaution afin d’éviter les infections ou la propagation de la maladie aux humains. Le vétérinaire peut également vous donner les documents ou brochures des maladies zoonotiques de votre localité. L’internet : Les renseignements vont dépendre de votre localité. Exploitez les moteurs de recherches et trouvez l’ensemble des informations dont vous avez besoin.  Le véritable remède de cette maladie est de protéger son animal afin de se protéger soi-même. Rencontrez rapidement un vétérinaire en cas de...

Lire plus

Épargnez votre chien de la rage

Affiché par sur Jul 23, 2014 dans Blog | 0 commentaires

Épargnez votre chien de la rage En tant que maladie virale dangereuse pour les mammifères, la rage est une zoonose transmise par les piqûres et morsures des animaux infectés qui attaque le système nerveux central et les conséquences sont désastreuses. Bien que les cibles principales de cette maladie soient les animaux sauvages, les animaux domestiques à l’instar du chien et du chat sont à risque. La transmission de la rage Le virus de la rage se transmet principalement par la salive du sujet infecté ; elle peut aussi se transmettre par le contact des yeux, du nez ou de la bouche de l’hôte. Ces derniers cas sont rares et la morsure reste la méthode de contamination la plus observée. Une fois que vous êtes mordu par un animal infecté, la salive infectée parcourt les nerfs et la moelle épinière, et s’achemine au cerveau où il va rapidement se multiplier et se répandre aux glandes salivaires. Selon les espèces, le virus incube pendant six semaines en moyenne dans le corps avant l’apparition des symptômes. Les symptômes de la rage Les symptômes de la rage varient en fonction de l’évolution de la maladie et le chien est l’animal le mieux placé pour présenter tous ces symptômes. On distingue : Les premiers signes : on observe rapidement un changement de comportement et de personnalité de l’hôte. La peur, la timidité, l’anxiété peuvent s’en suivre et certains animaux commencent même à lécher la morsure d’origine. Les signes avancés : on constate la nervosité, l’agitation, la réaction excessive rythmée d’image et l’émanation des grands sons. Ces signes aboutissent à une véritable agression et une désorientation accompagnée de crises. Les derniers signes : le chien est atteint d’une paralysie dans la région de la tête et du cou. Cela cause une incapacité à avaler entraînant la salivation excessive ou l’écume à la bouche et une difficulté respiration précède la mort. Cas de diagnostic de la rage Pour le chien : le diagnostic de la rage se fait de façon définitive par un test immunofluorescence direct à l’aide d’un échantillon de tissu cérébral qui ne peut être obtenu qu’après la mort. Pour l’homme : bien que les résultats ne soient pas absolus, l’échantillon du sang, de la salive, des cheveux et de la peau permettent de faire plusieurs tests approfondis afin de détecter la maladie. Le traitement de la rage En effet, il n’existe aucun traitement efficace contre la rage et les animaux qui présentent les signes avancés de cette maladie doivent tout simplement être euthanasiés. Ceci permet de soulager leurs souffrances ou les empêcher de transmettre la maladie. Pour les humains, le traitement prophylaxie qui demeure le seul soin de soutien. Bien que cette maladie soit dangereuse et mortelle, elle présente l’avantage d’être facilement préventive. Alors, rapprochez-vous auprès de votre vétérinaire pour le vaccin de vos animaux afin d’assurer votre propre...

Lire plus

L’activité d’un hôpital vétérinaire

Affiché par sur Jul 3, 2014 dans Blog | 0 commentaires

Une Clinique vétérinaire est un centre de soins dirigé par des professionnels expérimentés qui s’occupent des animaux dans un office privé ou officiel. Protéger les animaux en leur prodiguant tous les soins nécessaires pour la prévention par des vaccins et la guérison quand ils souffrent. Conditions pour croître : Aimer les animaux pour conserver la clientèle de base, car  sur un troupeau, l’irritabilité ou des signes extérieurs de dégoût tels que la violence et l’impatience envers les bêtes qui sont confiées aux soins du praticien entraînent, le retrait de la clientèle. Celle-ci n’attendra pas des répercussions sur ses produits pour les bergers qui exploitent un cheptel. Un propriétaire d’un animal  de compagnie est attaché à sa bête qu’il élève et protège comme un enfant, un ami. À l’instar d’un chien de chasse, un chien de garde qui de surcroît, rend service à son maître. Précautions à prendre avant de choisir une clinique : Se renseigner auprès des bergers de la région dont le troupeau est vigoureux, sinon chez des voisins dont les animaux domestiques se portent bien, sur la probité morale de leur vétérinaire. Comparer les coûts et soins dispensés avec les grilles des cliniques concurrentes. Pour ouvrir une clinique : Faire une étude de marché avant de déterminer la localisation, et s’assurer de trouver assez de clients dans la région considérée, car le nombre de bêtes à soigner conditionne le chiffre d’affaires et le capital à engager. Obtenir du financement pour l’entreprise en souscrivant un prêt auprès d’une institution financière si l’on ne dispose pas de moyens suffisants pour le lancement de la structure. Louer des locaux et équiper le cabinet de tout le matériel technique nécessaire, engager du personnel technique et administratif. Un cabinet vétérinaire mobile : Ce consultant se déplace sur rendez-vous et soigne au domicile du client, auquel il évite de longues heures d’attente. Naturellement ici les frais de l’opération sont plus élevés, mais le client  n’a pas eu besoin de se déplacer ni à transporter sa bête, ce qui est une tâche difficile. il a continué à vaquer à ses occupations quotidiennes et  tellement satisfaites par le service , il donne aussi des pourboires. Formation du vétérinaire : Au terme d’une formation universitaire de six ans, un doctorat en médecine vétérinaire est décerné. L’étudiant accumule une expérience auprès de plusieurs types d’animaux, des aquatiques, terrestres et du monde ailé. A la fin de sa formation, il travaille sous la supervision d’un professionnel expérimenté pour acquérir de l’expérience avant de prétendre ouvrir son propre centre de soins. Clinique mobile et clinique fixe : Les cliniques traditionnellement fixes disposent aussi d’un service mobile, avec des médecins qui s’occupent de la clientèle à domicile, à l’instar d’un troupeau de vaches qu’on ne peut pas transporter à l’extérieur pour des soins, au vu du nombre élevé et du poids de la bête. Consulter Clinique Vétérinaire Laurentien-Keller pour plus...

Lire plus

L’extermination des souris en cinq minutes.

Affiché par sur Jun 26, 2014 dans Blog | 0 commentaires

Si vous avez la phobie des souris, rassurez-vous car vous n’êtes pas les seuls! Ces petites bestioles entrainent sur leur passage non seulement la frayeur mais aussi beaucoup de dégâts, et diverses maladies. En continuant la lecture, vous saurez comment gérer ce genre de situation.   Les dégâts causés par les souris. Les solutions proposées pour éliminer les souris ne s’improvisent pas. Un tour d’horizon du genre de dégâts qu’elles peuvent causer en un laps de temps: La paperasse détruite Une odeur très nauséabonde répandue dans tous les recoins de la maison Destruction des appareils à l’instar des vélos, tracteurs de pelouse et des sièges de véhicules. La liste est loin d’être exhaustive et il y a un besoin urgent de vite réagir par rapport à cette invasion galopante. La stratégie préventive à l’invasion des souris. Avant d’envisager l’extermination de souris, la meilleure technique qui vous permettra d’éliminer ces petits rongeurs est le ménage. Les souris prolifèrent dans un environnement insalubre. Vous devez donc : Sceller toutes les ouvertures qu’elle soit au niveau des portes, des fenêtres ou encore du plafond, y compris les portes d’entrée. Éloigner toutes les planches inutiles, à proximité de la batiste. Éviter que les débris de feuilles s’accumulent dans la cour. Recycler tous les encombrements qui peuvent servir de refuge. La stratégie offensive contre les souris Pour faire face à l’invasion des souris, vous devez utiliser les grands moyens: Placer des pots de colle sur les recoins de la maison. Il s’agit de mettre de la colle à chaque soir sur des morceaux de cartons et de les déposer sur leur chemin. Déposer des pièges à souris dans les pièces sensibles, tels que la cuisine, le garage… Plusieurs types de solutions existent, dans la façon de procéder à l’extermination de souris. Celles proposées ci-dessous offrent la particularité d’être non toxiques, et causeront donc moins de problèmes auprès des enfants. Conseil pratique pour l’extermination des souris. Le constat est clair, ces bestioles doivent quitter immédiatement votre domicile. Pour y parvenir, vous devez vous-même vous doter d’un peu de courage et surtout du sang-froid. Cela vous sera bénéfique et nécessaire. Votre domicile est votre propriété et ne devrait en aucun cas être la résidence des souris. Évitez tout envahissement et restez sur vos gardes. À présent, vous êtes le maitre exterminateur des souris. En cas de difficultés, n’hésitez pas à faire appel à un professionnel. Pour plus d’informations, contactez le groupe cameron au Québec, nous avons des bureaux à Sherbrooke, Montréal et Québec, et nous répondrons à vos questions concernant l’extermination des souri ou tout autres...

Lire plus

3 rôles insoupçonnés du vétérinaire

Affiché par sur Jun 17, 2014 dans Blog | 0 commentaires

Votre animal de compagnie tout comme vous a besoin d’un suivi médical régulier. Vous l’amenez consulter un vétérinaire de temps en temps, mais ce que vous ne savez certainement pas est que celui-ci intervient énormément dans le maintien de votre propre santé. La surveillance des zoonoses Les zoonoses sont ces maladies qui se transmettent d’un sujet humain à l’animal et de même inversement. La surveillance et la détection de ces maladies au sein de la population sont du ressort du vétérinaire. En effet, afin de prévenir le développement d’une épidémie, il est nécessaire de retrouver l’origine de la contamination dans les délais les plus courts. Cela revient à identifier l’animal vecteur et à passer un message d’alerte à l’endroit de la population pour faire interdire tout contact avec l’espèce en cause. Détecter les symptômes, diagnostiquer ensuite l’origine de la contamination et prévenir enfin l’installation d’une épidémie sont autant d’aspects dont s’occupe cette personne. Le contrôle sanitaire Tout le monde sait que de nombreux produits d’origine animale entrent dans l’alimentation quotidienne des hommes. Mais, ce ne sont pas tous les produits destinés aux hommes qui parviennent dans leurs assiettes. Toutes les marchandises produites doivent subir de rigoureux contrôles sanitaires sous la surveillance du vétérinaire. Seuls les produits qui passeront tous ces contrôles avec succès seront consommés. Dans le cas contraire, les marchandises jugées suspectes, mal conditionnées ou infectées seront mises à part puis détruites afin de réduire les risques d’intoxication alimentaire. La sécurité alimentaire Les aliments d’origine animale sont par nature susceptibles d’être contaminés à une étape ou une autre de la chaîne de production. Le miel des abeilles doit être rigoureusement conditionné pour éviter que des particules étrangères ne s’y mélangent. Le lait doit de même subir une foule de traitements afin d’être entièrement débarrassé des impuretés et de ses substances indigestes pour l’homme. Les œufs doivent être maintenus dans des conditions de température et d’éclairage qui éviteront leur putréfaction prématurée. Les produits laitiers, le miel, les produits ovolactés et les œufs, de même que tout ce qui dérive de la production animale font l’objet d’un traitement particulier. L’hygiène à leur apporter doit être des plus pointues, car à la moindre défaillance dans le processus de production, la production tout entière sera perdue. Le vétérinaire est ainsi plus polyvalent que vous ne vous l’imaginiez et intervient non seulement dans le suivi des services vétérinaires d’animaux de compagnie et de ferme, mais aussi dans la surveillance du développement des zoonoses dans les populations urbaines et rurales, dans le contrôle sanitaire des denrées alimentaires et dans la sécurité...

Lire plus

Comment s’organiser pour le toilettage de chien et chats

Affiché par sur Jun 16, 2014 dans Blog | 0 commentaires

Le toilettage des chiens et des chats requiert un soin régulier. En effet, il faut tous les jours brosser le pelage du chien et du chat. De même, il faudra couper les ongles des félidés. En effectuant ces opérations, le propriétaire de l’animal veille sur la santé de son animal.  Ces gestes permettent de détecter la présence de maladies du pelage par exemple chez l’animal ou la présence de vers parasitaires. L’achat d’une brosse et du shampoing approprié est conseillé. Mais rien ne vous empêche de consulter un toiletteur de quartier , si on souhaite effectuer soi-même l’entretien de son animal. Comment procéder si on est en vacances  Pour vos vacances, il vous faudra vous munir du nécessaire de toilettage. Les ciseaux et les crèmes appropriés pour votre jeune chiot seront alors nécessaires. Vous pouvez également vous munir d’un petit aspirateur portable. Celui-ci sera utile pour aspirer les longs poils de votre chien. Il existe de petites valises portatives dans lesquels vous pourrez mettre tout votre nécessaire. Celles-ci sont, par exemple, proposées à la vente par votre vétérinaire. Faites plusieurs provisions d’onguents et de baumes calmants pour votre chiot, afin de ne pas vous rendre à la clinique vétérinaire de nouveau. Comment débuter le toilettage  Pour commencer, il vous faudra débuter avec douceur. Si vous utilisez une tondeuse à chien, procédez délicatement. Pour cela, repliez les oreilles et faites attention au museau. Les jeunes chiots sont toujours apeurés. C’est pourquoi, n’hésitez pas à tenir la patte de votre chien. Pour les chats, il faut adopter le même processus, mais être également plus vigilant. Les chats ont horreur de l’eau. Laissez un petit bol à proximité de la litière de votre chat. Celui-ci viendra tout seul s’y essuyer. Terminez par la coupe des ongles. Si vous préférez les soins du vétérinaire ? Confiez son animal de compagnie à la clinique vétérinaire est une bonne solution. On évite ainsi d’effectuer soi-même les actes délicats. La clinique vétérinaire dispose d’un service de toiletteur efficace. Et si l’animal est récalcitrant, la clinique peut décider de lui administrer des calmants. Dans la plupart des cas, les propriétaires d’animaux de compagnie confient donc leurs chats et chiots aux toiletteurs spécialisés des cliniques. En effet, effectuer soi-même les actes d’entretien du pelage de l’animal est éprouvant et a un coût financier. Car il faut s’équiper, comme avec une tondeuse et un coupe-ongles pour chiot spécial. Pour en savoir davantage, allez sur le site web : Clinique Vétérinaire...

Lire plus

Clinique vétérinaire : services et personnel soignant

Affiché par sur Jun 12, 2014 dans Blog | 0 commentaires

Avoir un animal domestique ou un animal de compagnie vous attribue certains devoirs. Il s’agit surtout de veiller à leur état de santé et les conduire au besoin dans une clinique vétérinaire. Profil personnel soignant de la clinique Lorsque vous vous rendez dans une clinique vétérinaire, vous rencontrerez plusieurs professionnels de la médecine vétérinaire. Selon le niveau d’expertise du personnel d’une telle clinique, vous pourrez rencontrer des spécialistes des reptiles, des spécialistes des mammifères, des spécialistes de batraciens et les spécialistes des poissons. Dans certaines cliniques, vous pourrez également trouver simplement des spécialistes des animaux terrestres et des spécialistes des poissons et autres espèces marines. Selon la taille de la clinique, vous pourriez retrouver davantage de spécialistes pour toutes les espèces animales. Profil patient Les animaux domestiques (chien, chat, lapin, singes…) étaient jadis les plus récurrents dans une clinique vétérinaire, mais de plus en plus on y rencontre des animaux sauvages qui ont été domestiqués tels que les serpents, les panthères, les chimpanzés, les gorilles et bien d’autres. Parmi les pathologies les plus récurrentes qui amènent leurs dresseurs ou leurs « parents » à la clinique, nous avons les cas de blessures accompagnées d’inflammation, les cas d’obésité surtout rencontrés dans le cas d’animaux domestiques tels que le chien et le chat. Service de vaccination Le service de vaccination est le plus important dans une clinique vétérinaire et surtout pour des animaux qui vivent au quotidien avec l’homme. Ce service est chargé d’administrer les vaccins à ces animaux afin de les préserver contre certaines infections virales et parasitaires. Ces vaccins préservent également l’entourage contre une éventuelle transmission liée à un contact ou à une morsure comme il est de coutume. Pour les chiens par exemple, vous avez le vaccin contre la rage qui est recommandé dès leur naissance.    Service de soins Les services de soins sont assez diversifiés dans une clinique vétérinaire et dépendent de la taille de celle-ci. Ces services de soins dépendent des spécialistes qui travaillent dans la clinique. Le service de soins comporte souvent une ou plusieurs salles où l’animal est mis en observation et où il recevra les soins. Certaines salles sont dotées d’équipements sophistiqués pour immobiliser les animaux d’une certaine taille afin d’éviter une réaction agressive de l’animal. Cabinet-conseil Le cabinet-conseil dans une clinique vétérinaire prodigue des conseils aux propriétaires d’animaux afin qu’il puisse prendre mieux soin de ceux-ci. Le cabinet-conseil est un service qui peut-être soit indépendant (vous recevrez des conseils concernant le dressage de votre animal) ou greffé au  service de vaccination où les conseils que vous y recevrez concerneront le programme de vaccination de votre animal. La connaissance des différents services offerts par le vétérinaire à l’Hôpital Vétérinaire de Mont Saint-Hilaire vous permet d’entretenir vos animaux domestiques et de compagnies avec plus...

Lire plus